Comme plusieurs bloggueurs montréalais que vous suivez, je profite de cette tribune pour vous parler météo. Au Québec, depuis les dernières années, nous avons des étés merdiques : froids, pluvieux, nuageux, gris. Toutefois, je dois avouer que nous sommes choyés cette année. Deux canicules en quelques semaines. Les canicules ne sont pas rares : nous en avons environ deux par année. Ce qui les caractérise, ce sont une température supérieure à 30 degrés Celsius et, surtout, un facteur humidex qui ajoute plus d'intensité à la chaleur ressentie. Cette semaine, les températures ressenties s'élevaient à plus de 40 degrés et ne se rafraichissaient pas la nuit. Je ne me rappelle pas avoir connu autant de chaleur au Québec.

En temps normal, une canicule dure cinq jours. Or, cette fois-ci, on nous annonce un répit de deux jours suivi d'une autre canicule, un peu moins intense. Alors, ayant pitié du chat royal qui n'a eu pour seule activité que de se trainer au sol dans l'espoir de trouver un peu de fraicheur, je me suis procuré un climatiseur! Je n'ai jamais jugé utile d'en avoir un, car les températures chaudes durent peu de temps. Il y avait aussi le facteur "je-ne-sais-pas-comment-l'installer" qui venait influencer ma décision. Mais voilà, une amie vend son climatiseur à un prix raisonnable et j'achète! Voici l'objet de mon amour depuis le début de la soirée :

IMG_1689

J'ai donc passé chez le quincailler Rona de mon quartier et j'ai demandé conseil au "monsieur-tellement-bête" sur comment installer la bête. Avec toute l'arrogance qu'on lui connait, il m'a sorti tous les produits dont j'avais besoin pour faire une "bonne job" et m'a expliqué l'installation d'un climatiseur pour les nulles. À ma grande surprise, l'installation est hyper simple! Tellement que l'an prochain, ça ne me prendra qu'une quinzaine de minutes pour tout mettre en place. Bref, depuis 20h, en plus d'être au frais, je suis très fière de ma capacité à me débrouiller presque toute seule dans la maison, sans homme!

En regardant la photo, je réalise qu'il me faudra aussi apprendre à décaper un rebord de fenêtre sans homme et surtout, de ne plus procrastiner pour ce genre de travaux.

Et vous, avez-vous ces petits moments de fierté après avoir réalisé des trucs que vous ne croyiez pas possible de faire par vous-même?