Un matin enneigé... Un de plus. On dirait qu'il n'arrêtera jamais de neiger! Il fait froid, il vente. Je présume que les autobus ne seront pas aussi fiables qu'en période de beau temps. Cocktail hormonal explosif. Une autre formation au bureau, stress élevé à cause de la charge de travail qui va m'attendre au retour. Un mauvais matin...

Je choisis l'option bus-métro-métro plutôt que le trajet bus-bus-métro, plus rapide habituellement. Je n'ai pas envie de me geler en vain. Alors qu'il reste environ 7 minutes avant d'arriver au métro, un père et sa fillette s'installent à proximité. J'offre mon siège à la gamine, malgré le fait que j'aurais préféré garder mes grosses fesses bien assises. Et pourtant... la fin du parcours a été trop rapide! Sans crier gare, la jeune demoiselle a entonné des chants d'un coeur joyeux, d'une voix forte et avec enthousiasme. Il n'en fallut pas plus pour que le sourire s'installe sur mon visage (et sur celui de certains passagers). Cette enfant a lancé diverses répliques hilarantes, divertissant ainsi une foule d'adultes endormis et isolés dans leur bulle. À l'arrivée, j'ai remercié la diva de l'autobus qui m'a répondu avec toute sa candeur : "De rien!".

On ne sait jamais à quel point nos gestes peuvent avoir un impact sur les autres personnes. Une enfant a transformé un matin exécrable en une magnifique journée. Et vous, chers lecteurs, avez-vous déjà réfléchi aux conséquences de votre humeur (bonne ou mauvaise) sur les gens qui vous entourent?