... quand tu en veux, tu en fais!

Ce week-end, la princesse bleue et moi avons eu une discussion sur le bonheur. Nous avons, dans notre entourage, des gens qui attendent le bonheur ou qui sont incapables de profiter ou d'identifier des moments de bonheur.

Toutes les deux, nous nous définissons comme des femmes heureuses. Pourtant, il serait tellement facile de focusser sur mes malheurs. Mais je suis incapable de m'apitoyer sur mon sort. Dans les épreuves, je suis solide comme le roc et je fonce "dans le tas". Certes, certaines douleurs seront présentes toute ma vie (notamment la perte de mon enfant né à 22 semaines de gestation... mon petit miracle après 2 années à tenter de combattre mon infertilité, trop petit pour survivre sans séquelles graves si nous options pour l'acharnement thérapeutique). Cependant, je fais le choix de voir le positif dans tous les événements qui, bien souvent, m'amènent à faire des changements pour être bien dans ma vie.

Peut-être avons-nous le bonheur facile? Est-ce que certaines personnes sont incapables d'être heureuses? Est-ce génétique? Hormonal? Du conditionnement psychologique?

La conclusion de notre discussion a été que la plupart des gens heureux profitent de chaque petit instant, de chaque plaisir, aussi insignifiant qu'il puisse être. Des exemples? Voici mes petits moments de bonheur des derniers jours :

- Sentir le parfum des lilas qui commencent à fleurir.
- Me faire dire par un jeune homme de 20 ans que je suis très belle et que j'ai l'air d'avoir 18 ans. (je ne l'ai pas cru sur le dernier point, mais ca m'a quand même flattée lol)
- Acheter un voyage de dernière minute, juste parce qu'il neige en avril.
- Avoir un rabais supplémentaire au moment de passer la transaction pour le voyage.
- Essayer mes vêtements d'été et me rendre compte que mes robes sont les seuls vêtements qui sont encore portables, les autres étant trop (parfois, plus que trop) grands alors qu'ils étaient ok il y a un mois.
- Écouter de la vieille musique franco.
- Marcher et réaliser que mes jambes me transportent plus aisément avec ces kilos en moins.
- Laver les planchers de l'appartement et être fière d'avoir vaincu ma paresse.
- Voir plein de tulipes pousser dans les plates-bandes.
- Accueillir le chat royal qui me saute littéralement dessus à mon réveil, qui ronronne et veut se faire cajoler.
- Avoir très chaud et sentir une brise de vent qui vient me refroidir.
- Faire mes valises et réaliser que je vais enfin voyager léger.
- Improviser des moments géniaux avec mes ami(e)s.
- Avoir une idée de sujet pour mon blog.
- Danser
- Sourire à un inconnu.
- Regarder les photos prises par une amie et réaliser que j'ai vraiment maigri.
- Recevoir un coucou inattendu sur Facebook.

La liste pourrait s'allonger longuement. Mais je crois que vous avez compris le principe. Et vous, quels sont vos moments de bonheur? Partagez-les avec moi.

À petites doses, le bonheur tombe moins sur le coeur et la sensation de manque ne survient que rarement.

Soyez heureux chers lecteurs!